sehepunkte 20 (2020), Nr. 6

Franco Morenzoni: Sur les routes des Alpes

Cet ouvrage rassemble des articles de Franco Morenzoni, en quatre groupes thématiques de quatre à six études chacun, qui reflètent les multiples centres d'intérêt de l'auteur. L'espace alpin, choisi comme fil rouge, assure une cohérence géographique à cet ensemble, qui offre ainsi une vue sur les multiples facettes de la vie en Suisse romande au Bas Moyen Âge. 

Le premier groupe, "Curés et prédicateurs" (introduction par Nicole Bériou), s'ouvre par deux études des structures locales d'encadrement de la vie religieuse, d'abord dans le temps long, puis dans les derniers siècles du Moyen Âge au prisme des statuts synodaux. Deux autres études se concentrent sur le XVe siècle. L'une permet de mieux connaître la culture du clergé paroissial à travers l'étude d'un manuscrit de la Légende dorée copié par un curé du diocèse de Genève. Le prêtre copiste a notamment ajouté à la suite du célèbre légendier la reportatio de cinq sermons de Vincent Ferrier. La prédication du fameux dominicain catalan à Genève (hiver 1403-1404) fait l'objet de la dernière étude de l'ensemble, qui la place dans le contexte général de la prédication mendiante dans la ville, soulignant l'attention des autorités municipales pour la prédication, et leurs fréquentes interventions dans ce domaine. 

Les cinq études de l'ensemble "Échanges et milieux naturels" (introduction par François Walter) explorent différentes facettes de la vie rurale alpine. L'analyse de récits de voyageurs permet ainsi une reconstitution des itinéraires, temps et coûts de transport à travers les Alpes. Les comptes de châtellenie donnent la possibilité de retracer les fluctuations des prix de denrées essentielles que sont les céréales et les fèves, avec toujours une attention aux crises qui agitent la société, et le souci de comparer ces prix aux niveau des salaires. Les trois études suivantes mettent chacune en lumière un animal différent, et sa place dans la société médiévale. L'ours, objet d'une chasse seigneuriale de prestige mobilisant souvent des communautés villageoises entières, est approché grâce aux comptes de châtellenies. Ce sont les comptes de péage qui permettent de retracer le trafic commercial de faucons, oiseaux emblématiques des loisirs nobles. Le commerce des chevaux est lui étudié d'après les registres de notaires et les comptes de péage. 

Le commerce de ces animaux ouvre sur "Les routes alpines du commerce européen" (introduction par Guido Castelnuovo), ensemble de quatre études dont les comptes de péage et de châtellenie sont là encore la source privilégiée. Ils permettent de préciser les itinéraires du commerce international dans le Valais, de décrire précisément le mouvement des marchands et marchandises en transit à Saint-Maurice d'Agaune sur près de 170 ans, la complexe circulation des métaux, ou encore les foires de Sion et de Saint-Maurice. L'histoire économique, basée sur le dépouillement de grande séries de sources d'archives, ouvre ici sur celle des échanges culturels, des passages de population comme de la vie socio-éonomique locale. 

Le dernier ensemble s'intéresse pour trois études aux "Politiques monétaires" et pour trois autres aux "prêteurs d'argent" (introduction par Pierre Dubuis). Les premières sont appréhendées notamment grâce aux comptes de châtellenie qui permettent de comparer les taux de change des nombreuses monnaies en circulation dans le Valais. "Le duc Amédée VIII de Savoie et sa monnaie (vers 1420 - vers 1434)", une étude inédite, retrace les aléas de la politique monétaire du duc dans le cadre plus large de ses réformes, tentant de maintenir une monnaie d'argent forte, avec le soutien d'un personnel compétent. Les trois dernières études s'intéressent aux prêteurs et à leurs casanes. Le fonctionnement de celle de Sembrancher est exposé grâce à l'inventaire notarié dressé en 1347, à l'occasion d'une saisie par l'administration comtale. L'inventaire après décès d'un marchand lombard de Sion permet de dévoiler la vie professionnelle et domestique de l'homme d'affaire, permettant une approche plus intime de ce milieu. Enfin, "Le réseau des casanes lombardes dans l'espace comtois et la Suisse occidentale (XIIIe-XIVe siècles)", étude inédite encore une fois, retrace l'installation, le développement et le déclin de ce réseau au rythme des aléas du commerce international qui transitait par la région. 

Les études présentées, publiées originalement sur plus de vingt-cinq ans, n'ont pas été réécrites ou mises à jour. Cependant, leur présentation a été uniformisée, et des renvois aux autres publications du volume ont été aménagés, rendant l'usage du livre agréable. Elles sont accompagnées par une bibliographie d'ensemble et des index des noms de lieux et de personnes. Le choix de l'espace alpin comme thème du volume est une très bonne façon d'unifier les thèmes de recherche variés de l'auteur. On peut seulement regretter que d'autres volumes thématiques tirés de l'immense oeuvre de Franco Morenzoni ne soient pas prévus. 

Rezension über:

Franco Morenzoni: Sur les routes des Alpes. Religieux, marchands et animaux dans la Suisse occidentale (xiiie-xve siècles) (= Culture et Société Médiévales; 36), Turnhout: Brepols 2019, 474 S., 13 Farb-, 22 s/w-Abb., 5 Kt., 19 Tbl., ISBN 978-2-503-58473-7, EUR 79,00

Rezension von:
Marjorie Burghart
CNRS, Université Lyon 2
Empfohlene Zitierweise:
Marjorie Burghart: Rezension von: Franco Morenzoni: Sur les routes des Alpes. Religieux, marchands et animaux dans la Suisse occidentale (xiiie-xve siècles), Turnhout: Brepols 2019, in: sehepunkte 20 (2020), Nr. 6 [15.06.2020], URL: http://www.sehepunkte.de/2020/06/33593.html


Bitte geben Sie beim Zitieren dieser Rezension die exakte URL und das Datum Ihres letzten Besuchs dieser Online-Adresse an.